Supprimer l'histoire, une plaque à la fois

Soumis par francoispelletier le ven 18/08/2017 - 23:43
histoire, confédérés, jefferson davis, gauche, sjw

Il est triste qu'un évènement dégénéré mène à une offensive de destruction d'éléments historique. La gauche militante, formée de ses justiciers sociaux, qui se dit plus instruite et plus progressiste que la moyenne de la population, appelle cependant à ce qu'on efface un pan entier de l'histoire de notre continent, les États confédérés, parce que cet État a été associé à l'esclavagisme et au racisme. Elle oublie cependant l'essentiel et démontre ici toute sa contradiction, son incohérence. Ces admirateurs de l’"Educate yourself", signifiant que "je suis trop lâche pour prendre le temps d'améliorer la connaissance générale", prônent la destruction des marqueurs de l'histoire. La destruction de symboles d'idéologies adverses se rapproche dangereusement du négationnisme pourtant. Ces mêmes négationnistes de l'holocauste et nombreux autres génocides. Ils s'associent aussi à un courant de pensée barbare similaire à celui de l'État islamique qui détruit les sites anciens du Moyen-Orient. Pendant que les partisans des états confédérés, une saveur différente de morons, préfèrent les méthodes-chocs utilisées par les terroristes.

La gauche qui s'oppose à la science historique et prône la destruction, ça n'a rien de progressiste. C'est hypocrite.

Respectons l'histoire, sauvons nos plaques !